Les salles d’arcades, un monde oublié?

Les salles d’arcades

 

Les salles d’arcade ne parlent pas à tout le monde. Et pourtant, pour une certaine catégorie de joueurs c’est tout un monde, qui est aujourd’hui en perdition.

Pour refaire un peu l’histoire, au milieu des années 80, les bornes d’arcade étaient quasiment les seules machines qui permettaient de jouer à des jeux vidéos.

De ces bornes, naîtront certains jeux qui sont considérés de nos jours comme de véritables oeuvres d’arts : pour ne pas faire couler trop de larmes, on ne citera que le plus célèbre, Space Invaders.

On est bien chez soi?

La popularité des bornes d’arcade diminue au fur et à mesure que se sont développées les solutions de jeux personnelles ; pour jouer à des jeux, et avoir accès au fun, il n’y a plus besoin de  se déplacer : on reste chez soi, pourquoi pas avec des amis, et on joue tranquillement dans son canapé.

Pourtant, il manque quelque chose ; et c’est justement ce quelque chose qui faisait tout l’attrait des salles d’arcade. Cet attrait que recherchent, d’ailleurs, tous les fan de rétro-gaming aujourd’hui.

Papa, tu me donnes 5 francs?

Car ce n’est pas seulement l’aspect vintage qui est intéressant, mais plutôt toute la culture que cela véhicule. Devant une borne d’arcade, colorée, avec une cinématique pixelisée qui défile en boucle, on se rappelle les débuts du jeu vidéo.

C’est peut-être même la première fois que l’on était confronté à cette nouveauté. On demandait à nos parents des pièces, pour faire des parties ; maintenant, c’est beaucoup plus facile de jouer. Mais la culture du jeu, à l’époque, c’était quelque chose de différent : ça se méritait, chaque vie comptait (et coûtait cher !).

On regardait les stars locales s’affronter sur du Street Fighter en criant de toute leur rage. Cette atmosphère, c’était les début du jeu vidéo.

 

Les cyber-cafés, au début des années 2000, essaieront de recréer cette ambiance grâce à l’internet à haut débit. Mais rien n’y fait, c’est différent. Alors oui, c’était une époque et cette époque semble aujourd’hui révolue. Mais, il faut garder espoir : des salles existent toujours, des bornes mêmes continue de lutter contre l’obsolescence et la poussière. Ce sont des reliques d’un temps ancien ; et le rétro-gaming nous permet de garder en tête que les racines du jeu d’aujourd’hui ne sont pas si loin.

Facebook Comments

Laisser un commentaire