La Dreamcast : la plus moderne des consoles rétros.

La console préférée des geeks.

Qui se souvient de la Dreamcast aujourd’hui ? Bon, c’est vrai que lorsqu’on prononce son nom, les plus geeks savent de quoi il est question : une console développée par l’entreprise Sega, sortie au Japon en 1998 et sur nos terres européennes en 1999. Elle est une véritable révolution, puisqu’elle est la première console de sixième génération.

C’est notamment la génération de la Playstation 2 de Sony, la Xbox de Microsoft, et la Gamecube de Nintendo. Seulement, la Dreamcast possède plusieurs avantages : d’abord elle est la première à sortir, prenant ainsi de court ses concurrentes. Ses performances sont, pour l’époque, impressionnantes.

Et surtout, véritable révolution, elle est livrée nativement avec un modem qui permet aux utilisateurs de jouer en ligne, de consulter ses mails et de naviguer sur Internet.

C’était le grand luxe, même si les tentatives de connexion échouaient souvent, Internet lui-même n’était pas encore complètement accessible.

 

Le début de la fin pour Sega.

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est la line-up all-star que la console proposait. Sega oblige, on retrouve les grands noms associés à la franchise : Sonic Adventure (sorti en 1998, réédité par la suite), mais surtout SoulCalibur avec ses personnages emblématiques : Nightmare, Astaroth, ou encore Ivy qui prenaient littéralement vie grâce à la Dreamcast.

Le rétro-gaming permet de se souvenir de tout cet univers un peu oublié.

La console n’ayant pas été un succès commercial, Sega abandonne les consoles de salon, préférant se concentrer sur le développement de jeux vidéo.

C’est un coup dur pour le géant japonais, mais c’était sans compter sur les joueurs qui en fait une plate-forme de développement  sur laquelle beaucoup de jeux “homemade” font leur apparition.

La Dreamcast, à jamais dans nos cœurs.

La Dreamcast est donc une console de l’ancien temps. Une de ces reliques que l’on peut parfois retrouver dans les shops de retro-gaming, ou au détour d’un vide-grenier.

Officieusement, elle est encore vivante, maintenue par une toute petite communauté amoureuse de ses qualités. Il ne faut pas oublier que, grâce à la Dreamcast, nous avons pu connaître Ikaruga, un shoot them’up vertical d’anthologie. Et rien que pour ça, merci Sega !

Facebook Comments

Laisser un commentaire