La Nintendo 64: la console des fans.

S’il y a bien une console qui reste dans le cœur de tout le monde, c’est la Nintendo 64 (ou N64 pour les intimes). Bien que la commercialisation de la console ait été considérée comme un semi-échec, les rétro-gamers continuent toujours d’en parler avec une sorte de nostalgie qui ne s’efface pas malgré le temps qui passe.

Mario 64, la révolution en 3D.

A cela, on peut donner plusieurs raisons : certainement parce que Nintendo, c’est la maison de Mario ; et Mario, tout le monde l’aime.

On retrouve d’ailleurs sur la console nippone le jeu Super Mario 64, qui s’impose comme un jeu de référence. C’est un jeu que l’on revoit régulièrement apparaître dans les articles de presse spécialisée, grâce au speedrun qui redonne un second souffle au jeu, mais aussi à la console elle-même.

 

Nintendo contre le reste du monde.

Mais la Nintendo 64 c’est aussi une esthétique bien particulière. Cette recherche de la différence passe aussi par l’aspect visuel de la console, qui perdure encore aujourd’hui dans nos souvenirs.

La console, qui n’a pas une vraie forme rectangulaire, ressemble à un autel dédié au jeu vidéo. Le choix de la cartouche, à la place du CD (car à la même période, Sony sortait sa première Playstation dotée des disques) est aussi une manière de ne pas céder à la mode et d’imposer une touche particulière.

Bien que ces choix soient encore discutés et discutables, force est de constater que l’on s’en souvient. Et que dire de cette manette d’inspiration quasi… spatiale ?

Ce “trident” peut se tenir de trois manières différentes, ce qui permet de varier les situations ; mais aussi, une gâchette arrière (la fameuse “gâchette Z”) qui donne aux FPS (ndlr : jeux de tir à la première personne) une touche de réalisme supplémentaire.

L’évolution principale étant le stick analogique, et nous devons la popularisation de cette manière de jouer à la console de Nintendo.

 

Des jeux cultes.

Du côté des jeux, les rétro-gamers que nous sommes se souviennent de certaines pépites, non sans une petite larmichette : Super Mario 64, comme on l’a dit, mais aussi Mario Kart 64, Zelda 64, GoldenEye 007 (un petit bijou), Super Smash Bros. ou Pokemon Stadium, l’un des premiers jeux qui permettait de faire communiquer une cartouche externe de GameBoy avec la console de salon. Et oui, les premiers Pokemon en 3D c’était sur la N64 les amis. Et c’était il y a déjà… 21 ans !

Facebook Comments

Laisser un commentaire