la saga Pokemon

Dans le vaste monde des jeux-vidéos, on trouve bon nombre de séries qui ont marqué des générations entières, en traversant les consoles et les années.

Pour n’en citer que quelques-unes, on peut citer des jeux tels que Final Fantasy, les différents Zelda, ou les différents Street Figther qui continuent eux aussi d’évoluer.

Cependant, même si nous avons tous notre série de cœur, nous avons tous joué à l’un des différents jeux de la franchise Pokemon.

Tu veux voir mon Pokédex?

Car oui, Pokemon ça existe depuis 1996 et ils sont toujours bien présents dans l’univers vidéoludique.  Tout ça fait remonter de nombreux souvenirs, jusqu’à la GameBoy, sur laquelle tout bon rétro-gamer qui se respecte, a passé des heures et des heures à chasser les petits monstres les plus célèbres des années 2000.

Bourg-Palette, 1996. Les petits français découvrent avec enthousiasme les joies du premier RPG de la franchise des “Pockets Monsters“.

Le professeur Chen, finalement le responsable de toute cette aventure, nous donne un Pokédex, et nous permet de choisir entre les trois premiers Pokémon, devenus depuis des mascottes : Salamèche, Carapuce et Bulbizarre.

Echange Pikachu contre DragoFeu

Si ces noms ne vous disent rien, c’est peut-être que vous avec en tête Pikachu, celui que la série animée a rendu célèbre durant la même période.

La suite de l’aventure dépend de vous : chasse aux pokémons, combats contre les autres dresseurs, et déjà un aspect social avec la possibilité d’échanger avec d’autres dresseurs.

 

Investir dans un “câble link“, l’ancêtre du réseau local, devient une nécessité : car selon la version de votre jeu (Blue ou Red), vous n’aurez accès qu’à certains pokémons. Ce coup marketing génial fait encore partie de la renommée du jeu : combien de rétro-gamers ont investi dans les deux cartouches ? Personnellement, je plaide coupable.

L’exploitation du filon

Après ces débuts déjà exceptionnels tant au niveau du gameplay, nouveau pour l’époque, que sur l’aspect commercial, Pokémon est devenu plein de choses : un jeu de combat sur Nintendo 64, un jeu de cartes avec un championnat du monde.Les différentes versions continuent de sortir encore sur Nintendo DS.

La réelle nouveauté est venue de la version smartphone, intitulée Pokemon Go, qui a sans doute relancé la franchise tout en rappelant aux nostalgiques le doux son des sirènes de la collection et de la capture des fameux monstres.

Facebook Comments

Laisser un commentaire