Playstation classic

Tout comme l’avait fait Nintendo avec sa NES et se Super Nintendo Classic Mini ou encore SEGA avec la Megadrive, Sony s’apprête également à surfer sur cette vague de retrogaming et dévoile ce mercredi 19 septembre une réédition de sa console mythique : la PlayStation Classic.

Une réédition miniature – 45 % plus petite que l’originale –  de sa machine sortie en 1994 au Japon et l’année suivante en France. La PlayStation Classic sera commercialisée le 3 décembre prochain, pour la modique somme de 99 euros.

Ce prix (un peu élevé ?) inclut néanmoins deux manettes originales, mais surtout 20 jeux pré-enregistrés dans la console. Un peu comme le font les autres consoles rééditées il y a peu.

La liste de ces jeux n’est pas encore totalement connue, mais cela n’a pas empêché Sony d’annoncer certains jeux : deux gros jeux de rôle (Final Fantasy VII et Wild Arms), un jeu de combat historique (Tekken 3), ou encore un jeu de course (Ridge Racer 4).

Ce n’est pas tout, et il faudra attendre encore un peu pour en savoir plus.

On espère quand même voir d’autres jeux tout aussi importants et historiques, comme un Metal Gear Solid, Tomb Raider premier ou deuxième du nom, Gran Turismo III, ou un Resident Evil I & II (dont le remake s’apprête à sortir d’ici peu).

Donjons, élevage de créatures et drague: Azure Dreams.

Et pour la petite touche personnelle, un petit Azure Dreams ne serait pas de refus non plus ! Que des grands noms du retrogaming, et même des franchises qui perdurent encore !

La console qui a tout changé.

Un petit retour en arrière. La PlayStation de Sony s’est vendue à plus de 104 millions d’exemplaires, ce qui représente une révolution pour l’époque.

Si les consoles de salon sont aujourd’hui rentrées dans les moeurs, entre 1994 et le début des années 2000, ce n’était pas si évident.

Son succès tient peut-être à son immense catalogue de jeux (plus de 4 900 jeux) qui se sont écoulés à plus de 960 millions d’exemplaires partout dans le monde.

De quoi donner de la matière à tous les retrogamers ! Et beaucoup de ces jeux sont aujourd’hui encore des références en la matière.

des hits par centaines…

Les débuts de la 3D.

Sony a surtout apporté trois révolutions avec sa machine 32 bits : d’abord une qualité de graphismes supérieure avec une 3D enfin à la hauteur (et non pas une fausse 3D avec seulement une “sensation” de profondeur) ; une autre qualité était la nouveauté du support CD, qui permet de faire oublier les cartouches des consoles plus anciennes.

Enfin, la troisième et dernière révolution concerne le public : car la PlayStation s’adresse à un public adulte et mature.

Nul doute que cette évolution soit la plus importante car l’on voit, aujourd’hui encore, que le jeux vidéo intéresse aussi “les grands”.

Resident Evil: le jeu qui a fait sursauté tout le monde.

Alors, la réédition de Sony permet-elle d’entretenir la flamme du retrogaming ? 

Facebook Comments

Laisser un commentaire